À PROPOS

J'avance en équilibre entre rationalité  et intuition.  J'aime saisir les opportunités quand elles se présentent pour peu qu’elles ressemblent à une aventure. C’est comme ça que j’ai tour à tour et dans le désordre fait le tour du monde (un peu en bateau, beaucoup en avion), soutenu une thèse en hydrobiologie, passé un niveau 2 en plongée sous-marine,  programmé, organisé et animé des conférences au Muséum de Toulouse, plongé au cœur de grottes pyrénéennes pour découvrir avec bonheur que je n’étais pas claustrophobe, imaginé une exposition-espace sur le Do It Yourself pour aider des FabLabs à émerger, piloté un projet de jeu vidéo à caractère scientifique à base de FPS, de termites et de labyrinthe, réfléchi pendant des heures avec une bande de timbrés enthousiastes au concept de Living Lab et à ce qu’il pouvait apporter dans la culture, dans l’éducation et, tant qu’à faire, dans la société. Ce qui m’a mené à m’embarquer dans le projet RRITools, juste pour voir, et

finalement rencontrer des gens formidables et un outil pour chercher plus loin, et mieux, et encore et replonger dans la recherche parce que j’adore ça, même si ce n’est plus moi qui la fais. J’ai imaginé des formations pour des doctorant·e·s, du genre que j’aurais aimé avoir quand c’était mon tour. J’ai cherché des clavecins (et des bestioles empaillées aussi) dans la Creuse pour un décor de cinéma.  Je bafouille devant une caméra mais pas devant un micro. J’ai animé mes premiers ateliers de créativité la peur au ventre parce que je testais des méthodes glanées sur Internet, les gens ont aimé, et surtout ils ont produit de belles choses, alors j’ai continué. J’ai travaillé dans la fonction publique d’état, dans la territoriale, dans le cinéma, j’ai livré des plateaux repas libanais à la Villette et j’ai travaillé dans une association, aujourd’hui je suis micro-entrepreneuse, et demain… on verra bien.