Réseau

Plusieurs personnes m’ont dit que je devais cibler les secteurs pour lesquels je propose de travailler, pour une meilleure lisibilité. Je n’ai pas suivi leur conseil, pour la simple raison qu’une personne (ou un groupe de personnes) ne se réduit pas à son activité professionnelle.

 

Que ce qui est vrai pour l’entreprise peut trouver un écho pour un centre culturel, que ce qui fonctionne pour la recherche peut nourrir ce qui se passe en enseignement, qu’une start-up peut avoir beaucoup en commun avec un petit service dans une collectivité. Il ne s’agit après tout que d’organisation sociale humaines, et les modèles sont souvent transposable pour peu que l’on sache les adapter en tenant compte des  spécificités.

  Efficacité débridée

Avec dix ans d’expérience dans le secteur des centres de science et un fort attrait pour l’innovation, Didier a navigué entre les grands centres de culture scientifique français et Ecsite – le réseau européen des musées et centres de science – avant de devenir indépendant. Son obsession ? Les démarches qui bousculent l’innovation, du Living Lab au Lean Startup, en passant par l’hybridation art-science ou le design thinking.

Didier Laval

   Living Lab ou rien

François, la première fois en 2012 à Grenoble, "j'ai l'impression d'avoir trouvé un famille" qu'il nous dit lors d'un séminaire-projet. Je ne sais pas pour les autres, je ne sais pas si c'est une famille, mais ce qui est sûr, c'est que pour moi François, c'est juste une exigence permanente. Travailler avec lui, ça veut dire être en permanence à la hauteur de son insécurité profonde, se remettre en question, avancer, réfléchir, et prouver, encore et encore qu'on peut faire mieux.

François  Millet

Ateliers créatifs

Séminaires professionnels

TeamBuilding

Entreprises